Pourquoi pratiquer le peau à peau dès la naissance ? Et aussi après ….

Nous savons aujourd’hui que la pratique du peau à peau apporte beaucoup  de bienfaits : S’attacher Favoriser l’allaitement Apaiser Réguler la température Développer l’immunité   Vous avez entendu parler de l’Attachement j’en suis certaine, mais savez vous comment se noue ce lien ?   C’est le pédiatre et psychanalyste John Bowlby qui a élaboré cette théorie suite à l’observation de bébés placés en nurseries durant la seconde guerre mondiale. Séparés de leurs parents, ils développaient des troubles psychiques. C’est le début de l’intérêt pour le développement émotionnel des enfants. Bowlby pense que pour se développer et explorer le monde, le Bébé doit trouver sécurité et réconfort dans un lien privilégié avec l’adulte. C’est un besoin primaire au même titre que se nourrir. Il est convaincu que les besoins fondamentaux du nouveau-né se situent au niveau des contacts physiques et que ce besoin est directement lié à la nécessité de protection. Cinq conduites innées durant les deux premières années de vie caractérisent ce besoin d’attachement : la succion, l’étreinte, le cri, le sourire et la tendance à s’accrocher. Il est aussi nécessaire de tenir compte du  besoin social précoce qui se réalise dans les échanges entre la personne qui est chargée des soins régulièrement, la maman le plus souvent, mais cela peut être le papa aussi 🙂 En outre, il est primordial que les adultes répondent à ses signaux de façon adaptée. Ainsi le peau à peau est une excellente manière de nouer des liens d’attachement avec bébé que cela soit avec la maman et le papa.   Comment le peau à peau facilite t’il l’allaitement ?   Pratiquer le peau à peau...
SOS Préma pour tous les bébés hospitalisés en néonatalogie.

SOS Préma pour tous les bébés hospitalisés en néonatalogie.

J’ai rencontré Catherine Hubert, correspondante locale SOS Préma pour la Gironde, le 17 novembre lors de la journée de la prématurité. Un événement SOS préma était organisé au sein du Groupe Hospitalier  Pellegrin en collaboration avec l’association A P’tits Pas. SOS Préma, c’est 70 antennes, 300 correspondants locaux, une permanence téléphonique nationale pour soutenir les parents de tous les nouveaux-nés hospitalisés. Leur action comprend 3 axes : Le soutien aux parents Par le biais d’une écoute (téléphonique, cafés parents, groupe fermé facebook),  de brochures, la distribution de pochettes préma qui permet de donner une place, une reconnaissance car ne pas avoir une boîte rose est vécu très douloureusement par les mamans.   Le lien avec les professionnels de santé L’objectif est de toujours ramener les parents vers les soignants afin de garantir un suivi optimal, faciliter le dialogue avec les médecins dans un rapport de confiance. De surcroît, être une association d’usager présente au sein du groupe hospitalier garanti le travail en réseau et permet que les familles aient un relais à la sortie de leur bébé. La relation avec les pouvoirs publics. En 2006 SOS Préma a obtenu le rallongement du congé maternité pour les naissances prématurées. Hors, à ce jour, il existe d’importantes disparités territoriales car certaines CAF n’appliquent pas cette mesure. Cela induit alors des inégalités profondes. Ainsi une mesure égalité territoriale doit être votée, l’association aide les parents dans leurs démarches. Plus particulièrement ce 17 novembre, l’association présentait une magnifique et émouvante exposition photo sur l’après prématurité.       C’est l’histoire d’Andrée, 88 ans, née en 1927, qui m’a le plus marquée. En effet, elle a été placée dans une...
Papa et peau à peau

Papa et peau à peau

Les pères s’investissent plus auprès de leurs compagnes de vie durant la grossesse : réunions de pères, comme proposés à la maternité Jean Villar près de Bordeaux, papas présents aux échographies, aux séances de préparation à la naissance (comme pour l’ haptonomie qui encourage la communication sensorielle par le toucher avec le bébé in utéro), papas présents aux réunions d’informations concernant l’allaitement maternel, aux visites des maternités. « Dans une vision des soins centrés sur l’enfant et sa famille, le père (ou la personne choisie par la mère) participe activement à la santé de son bébé et à celle de sa compagne, en collaborant avec les professionnels. Cette collaboration nécessite qu’il soit impliqué dans le processus de l’accouchement et de la naissance de façon active. Les informations données par les professionnels sur le processus de l’accouchement et de la naissance lui permettent d’avoir des clés pour agir et trouver sa propre attitude au fil des événements. »  Laurence Girard, infirmière puéricultrice DE. Peut-être que grâce au fleurissement des projets de naissances, au développement des soins centrés sur la famille, au changement de représentation de la place du père dans la société, les papas commencent à s’intéresser aussi à des sujets qui pouvaient être plutôt réservés à l’univers féminin : l’allaitement maternel, l’éducation positive, les soins du nouveau-né. Il n’y a qu’à voir les blogs de papa très suivis  sur les réseaux sociaux. Depuis que le père est bien plus présent en salle d’accouchement, il n’est pas rare, de le voir pratiquer le peau à peau. Cette pratique est de plus en plus proposée par les équipes de maternité et les papas sont ravis de s’impliquer...
Le toucher un acte essentiel pour le développement du bébé prématuré

Le toucher un acte essentiel pour le développement du bébé prématuré

La peau est l’organe le plus grand du corps humain, elle représente 16% de son poids total. C’est une barrière de protection de l’organisme mais pas seulement. Elle remplit d’autres fonctions vitales: Perception et de sensibilité, grâce aux nombreuses terminaisons nerveuses qu’elle comporte. Régulation thermique par la sudation synthèse de vitamine D sous l’action des rayons solaires. Relation entre le psychisme et le système immunitaire de la peau. Voilà pourquoi la peau est considérée comme un organe. La peau du bébé est très sensible, il appréciera plutot des contacr francs que des effleurages qui seront plus agressifs pour lui. Le toucher contribue à informer le corps de son état dans un contexte donné, ce qui en fait l’un des quatre composants du système somatosensoriel. C’est le premier sens à se développer durant la grossesse. . En effet, dès 5 mois le bébé va chercher le contact avec son propre corps, dès 6 mois il va pouvoir pousser un poids sur le ventre de sa mère qui le dérange ou bien venir se blottir contre une main. C’est pourquoi la pratique de l’haptonomie (science du toucher affectif) permet déjà de créer du lien entre les parents et le bébé durant sa vie in utéro. A la naissance le toucher va continuer à favoriser la construction du lien d’attachement. Allaitement maternel, peau à peau, portage et massages sont autant de pratiques qui vont bénéficier au développement cérébral du bébé. Le toucher permet également la découverte du monde. Ainsi les récepteurs autour de la bouche du bébé sont les plus matures à la naissance, c’est pourquoi le bébé porte tout ce qu’il peut à sa bouche. Par le...
Comment optimiser l’allaitement en cas de naissance prématurée

Comment optimiser l’allaitement en cas de naissance prématurée

L’allaitement maternel est le mode d’alimentation privilégié pour le bébé. Il est d’autant plus précieux dans le cas d’une naissance prématurée. Ainsi quand la maman ne peut pas ou ne souhaite pas allaiter, le bébé peut bénéficier de dons de lait maternel récolté par les lactarium. Quand la maman le souhaite, il est important de la soutenir dans sa démarche. Car outre les bienfaits du lait, c’est moyen pour elle de créer du lien avec son bébé. Que les mamans se rassurent, ce n’est pas le seul, la pratique du peau à peau et les soins NIDCAP sont d’autres moyens de tisser ce lien. En revanche, une naissance prématurée est toujours une source de grand stress et celui-ci interfère avec les hormones de la lactation. Cela induit des difficultés de mise en place de l’allaitement. En effet, stress et éloignement, peuvent provoquer des insuffisance de lactation ainsi qu’un blocage du réflexe d’éjection. Alors comment favoriser l’allaitement en cas de naissance prématurée. La lactation se prépare tôt durant la grossesse ainsi même en situation de naissance prématurée, les seins sont prêts à produire du lait. Cependant votre bébé sera peut être incapable de prendre le sein.  Alors, pour démarrer votre allaitement vous devrez, dans un premier temps, tirer votre lait à l’aide d’un tire-lait. Comme il sera nécessaire d’exprimer votre lait plusieurs fois par jour, le tire-lait électrique avec un set double pompage sera l’idéal. Il vous permettra d’exprimer un plus grand volume de lait en un temps réduit. Votre objectif sera de produire une quantité supérieure aux besoins de votre nouveau-né. Ainsi quand celui-ci pourra quitter le service de néonatalogie, vous pourrez répondre à ses besoins nutritionnels. Commencez à tirer votre lait le...