Prémas : des photos touchantes montrant comment sont ils maintenant

Prémas : des photos touchantes montrant comment sont ils maintenant

Un sympathique projet photographique montre comment les bébés nés prématurément ont changé et bien grandi ! C’est le photographe canadien Red Méthod qui a eu l’idée que prendre en photos des enfants et jeunes adultes, tenant entre leurs mains une photo en néonat. Ses images touchantes de « avant et maintenant » ont fait le tour du monde méritant  nombre d’articles et « likes » sur sa page Facebook. Lui même père de deux enfants nés prémas, qui vont très bien, il aurait voulu voir ce genre d’images à la naissance de son fils. d’où l’idée du projet. « My son was born at 29 weeks and my daughter at 33 weeks, » he told me in a phone interview. « These are the kind of pictures I would like to have seen when my first child was born — they’ve been through that, and they are great now. » Même si la prématurité peut laisser des séquelles, les photos nous montrent des battants qui ont dépassé les difficultés qu’ils ont pu vivres les premiers jours de vie. Elles montrent aussi que tout ne se fini pas toujours bien, avec la photo d’une fille décédé a à peine 1 mois, tenue par son jumeau. Au début son idée était d’avoir une dizaine de clichés, mais vu l’enthousiasme généré par son projet, il a pu réaliser une cinquantaine. nous présentons juste un petit aperçu. Violette, née à 24 semaines Eva, née à 29 semaines Noe, né avec 32 semaines et sa sœur (décédée) Victoria. Thomas, né à 23 semaines Noah et Nathan, né à 32 semaines Karine, née à 28 semaines Vincent, né à 31...
Peau-à-peau avec papa en néonatologie : la méthode « père-kangourou »

Peau-à-peau avec papa en néonatologie : la méthode « père-kangourou »

Hector est né à sept mois d’une grossesse jusque-là tranquille avec 40 centimètres et 1,625 kg. Avec une pré-éclampsie et une pancréatite, sa mère (27 ans), a dû être opérée en urgence et Hector est allé directement à l’unité de soins intensifs. C’est son père, de 29 ans, qui a accueilli Hector – d’abord dans l’incubateur, puis quelque temps plus tard contre lui. Carlos est un «père de kangourou », une adaptation de la méthode « mère kangourou », cette méthode dont  le bébé prématurée est retiré de l’incubateur pendant des moments de la journée pour avoir sa peau en contact avec la peau du parent, habituellement la mère. Hector est né à la Maternité Rocha Faria (Rio de Janeiro, Brésil), la première de l’état de Rio de Janeiro a avoir un programme «père de kangourou ». « Les bébés ont une récupération plus rapide lorsque le père participe au processus. Mais la grande caractéristique est l’intégration de la famille. Le père commence à participer plus de soins», explique le coordinateur de l’unité de néonatologie, Angelica Svaiter. Au début le père était trop inquiet pour la santé de sa femme, pour penser au bébé, car il avait déjà perdu une cousine à cause de l’éclampsie. Dès que le bébé était « stable » ils ont commencé les séances « père kangourou ». «La première fois (en peau-à-peau) était indescriptible. On peut sentir les battements du petit cœur, la chaleur du corps, » dit-il. Trois fois par jour, Hector reste lié en peau-à-peau à son papa pour au moins 1 heure.  Le papa raconte qu’il parle à son fils en lui disant que tout va bien se passer et que le bébé lui répond par un sourire. Le petit Hector pleurait dans sa couveuse mais une fois...
SOS Préma pour tous les bébés hospitalisés en néonatalogie.

SOS Préma pour tous les bébés hospitalisés en néonatalogie.

J’ai rencontré Catherine Hubert, correspondante locale SOS Préma pour la Gironde, le 17 novembre lors de la journée de la prématurité. Un événement SOS préma était organisé au sein du Groupe Hospitalier  Pellegrin en collaboration avec l’association A P’tits Pas. SOS Préma, c’est 70 antennes, 300 correspondants locaux, une permanence téléphonique nationale pour soutenir les parents de tous les nouveaux-nés hospitalisés. Leur action comprend 3 axes : Le soutien aux parents Par le biais d’une écoute (téléphonique, cafés parents, groupe fermé facebook),  de brochures, la distribution de pochettes préma qui permet de donner une place, une reconnaissance car ne pas avoir une boîte rose est vécu très douloureusement par les mamans.   Le lien avec les professionnels de santé L’objectif est de toujours ramener les parents vers les soignants afin de garantir un suivi optimal, faciliter le dialogue avec les médecins dans un rapport de confiance. De surcroît, être une association d’usager présente au sein du groupe hospitalier garanti le travail en réseau et permet que les familles aient un relais à la sortie de leur bébé. La relation avec les pouvoirs publics. En 2006 SOS Préma a obtenu le rallongement du congé maternité pour les naissances prématurées. Hors, à ce jour, il existe d’importantes disparités territoriales car certaines CAF n’appliquent pas cette mesure. Cela induit alors des inégalités profondes. Ainsi une mesure égalité territoriale doit être votée, l’association aide les parents dans leurs démarches. Plus particulièrement ce 17 novembre, l’association présentait une magnifique et émouvante exposition photo sur l’après prématurité.       C’est l’histoire d’Andrée, 88 ans, née en 1927, qui m’a le plus marquée. En effet, elle a été placée dans une...
Papa et peau à peau

Papa et peau à peau

Les pères s’investissent plus auprès de leurs compagnes de vie durant la grossesse : réunions de pères, comme proposés à la maternité Jean Villar près de Bordeaux, papas présents aux échographies, aux séances de préparation à la naissance (comme pour l’ haptonomie qui encourage la communication sensorielle par le toucher avec le bébé in utéro), papas présents aux réunions d’informations concernant l’allaitement maternel, aux visites des maternités. « Dans une vision des soins centrés sur l’enfant et sa famille, le père (ou la personne choisie par la mère) participe activement à la santé de son bébé et à celle de sa compagne, en collaborant avec les professionnels. Cette collaboration nécessite qu’il soit impliqué dans le processus de l’accouchement et de la naissance de façon active. Les informations données par les professionnels sur le processus de l’accouchement et de la naissance lui permettent d’avoir des clés pour agir et trouver sa propre attitude au fil des événements. »  Laurence Girard, infirmière puéricultrice DE. Peut-être que grâce au fleurissement des projets de naissances, au développement des soins centrés sur la famille, au changement de représentation de la place du père dans la société, les papas commencent à s’intéresser aussi à des sujets qui pouvaient être plutôt réservés à l’univers féminin : l’allaitement maternel, l’éducation positive, les soins du nouveau-né. Il n’y a qu’à voir les blogs de papa très suivis  sur les réseaux sociaux. Depuis que le père est bien plus présent en salle d’accouchement, il n’est pas rare, de le voir pratiquer le peau à peau. Cette pratique est de plus en plus proposée par les équipes de maternité et les papas sont ravis de s’impliquer...
Le toucher un acte essentiel pour le développement du bébé prématuré

Le toucher un acte essentiel pour le développement du bébé prématuré

La peau est l’organe le plus grand du corps humain, elle représente 16% de son poids total. C’est une barrière de protection de l’organisme mais pas seulement. Elle remplit d’autres fonctions vitales: Perception et de sensibilité, grâce aux nombreuses terminaisons nerveuses qu’elle comporte. Régulation thermique par la sudation synthèse de vitamine D sous l’action des rayons solaires. Relation entre le psychisme et le système immunitaire de la peau. Voilà pourquoi la peau est considérée comme un organe. La peau du bébé est très sensible, il appréciera plutot des contacr francs que des effleurages qui seront plus agressifs pour lui. Le toucher contribue à informer le corps de son état dans un contexte donné, ce qui en fait l’un des quatre composants du système somatosensoriel. C’est le premier sens à se développer durant la grossesse. . En effet, dès 5 mois le bébé va chercher le contact avec son propre corps, dès 6 mois il va pouvoir pousser un poids sur le ventre de sa mère qui le dérange ou bien venir se blottir contre une main. C’est pourquoi la pratique de l’haptonomie (science du toucher affectif) permet déjà de créer du lien entre les parents et le bébé durant sa vie in utéro. A la naissance le toucher va continuer à favoriser la construction du lien d’attachement. Allaitement maternel, peau à peau, portage et massages sont autant de pratiques qui vont bénéficier au développement cérébral du bébé. Le toucher permet également la découverte du monde. Ainsi les récepteurs autour de la bouche du bébé sont les plus matures à la naissance, c’est pourquoi le bébé porte tout ce qu’il peut à sa bouche. Par le...
Comment optimiser l’allaitement en cas de naissance prématurée

Comment optimiser l’allaitement en cas de naissance prématurée

L’allaitement maternel est le mode d’alimentation privilégié pour le bébé. Il est d’autant plus précieux dans le cas d’une naissance prématurée. Ainsi quand la maman ne peut pas ou ne souhaite pas allaiter, le bébé peut bénéficier de dons de lait maternel récolté par les lactarium. Quand la maman le souhaite, il est important de la soutenir dans sa démarche. Car outre les bienfaits du lait, c’est moyen pour elle de créer du lien avec son bébé. Que les mamans se rassurent, ce n’est pas le seul, la pratique du peau à peau et les soins NIDCAP sont d’autres moyens de tisser ce lien. En revanche, une naissance prématurée est toujours une source de grand stress et celui-ci interfère avec les hormones de la lactation. Cela induit des difficultés de mise en place de l’allaitement. En effet, stress et éloignement, peuvent provoquer des insuffisance de lactation ainsi qu’un blocage du réflexe d’éjection. Alors comment favoriser l’allaitement en cas de naissance prématurée. La lactation se prépare tôt durant la grossesse ainsi même en situation de naissance prématurée, les seins sont prêts à produire du lait. Cependant votre bébé sera peut être incapable de prendre le sein.  Alors, pour démarrer votre allaitement vous devrez, dans un premier temps, tirer votre lait à l’aide d’un tire-lait. Comme il sera nécessaire d’exprimer votre lait plusieurs fois par jour, le tire-lait électrique avec un set double pompage sera l’idéal. Il vous permettra d’exprimer un plus grand volume de lait en un temps réduit. Votre objectif sera de produire une quantité supérieure aux besoins de votre nouveau-né. Ainsi quand celui-ci pourra quitter le service de néonatalogie, vous pourrez répondre à ses besoins nutritionnels. Commencez à tirer votre lait le...