Pourquoi pratiquer le peau à peau dès la naissance ? Et aussi après ….

Nous savons aujourd’hui que la pratique du peau à peau apporte beaucoup  de bienfaits : S’attacher Favoriser l’allaitement Apaiser Réguler la température Développer l’immunité   Vous avez entendu parler de l’Attachement j’en suis certaine, mais savez vous comment se noue ce lien ?   C’est le pédiatre et psychanalyste John Bowlby qui a élaboré cette théorie suite à l’observation de bébés placés en nurseries durant la seconde guerre mondiale. Séparés de leurs parents, ils développaient des troubles psychiques. C’est le début de l’intérêt pour le développement émotionnel des enfants. Bowlby pense que pour se développer et explorer le monde, le Bébé doit trouver sécurité et réconfort dans un lien privilégié avec l’adulte. C’est un besoin primaire au même titre que se nourrir. Il est convaincu que les besoins fondamentaux du nouveau-né se situent au niveau des contacts physiques et que ce besoin est directement lié à la nécessité de protection. Cinq conduites innées durant les deux premières années de vie caractérisent ce besoin d’attachement : la succion, l’étreinte, le cri, le sourire et la tendance à s’accrocher. Il est aussi nécessaire de tenir compte du  besoin social précoce qui se réalise dans les échanges entre la personne qui est chargée des soins régulièrement, la maman le plus souvent, mais cela peut être le papa aussi 🙂 En outre, il est primordial que les adultes répondent à ses signaux de façon adaptée. Ainsi le peau à peau est une excellente manière de nouer des liens d’attachement avec bébé que cela soit avec la maman et le papa.   Comment le peau à peau facilite t’il l’allaitement ?   Pratiquer le peau à peau...
Papa et peau à peau

Papa et peau à peau

Les pères s’investissent plus auprès de leurs compagnes de vie durant la grossesse : réunions de pères, comme proposés à la maternité Jean Villar près de Bordeaux, papas présents aux échographies, aux séances de préparation à la naissance (comme pour l’ haptonomie qui encourage la communication sensorielle par le toucher avec le bébé in utéro), papas présents aux réunions d’informations concernant l’allaitement maternel, aux visites des maternités. « Dans une vision des soins centrés sur l’enfant et sa famille, le père (ou la personne choisie par la mère) participe activement à la santé de son bébé et à celle de sa compagne, en collaborant avec les professionnels. Cette collaboration nécessite qu’il soit impliqué dans le processus de l’accouchement et de la naissance de façon active. Les informations données par les professionnels sur le processus de l’accouchement et de la naissance lui permettent d’avoir des clés pour agir et trouver sa propre attitude au fil des événements. »  Laurence Girard, infirmière puéricultrice DE. Peut-être que grâce au fleurissement des projets de naissances, au développement des soins centrés sur la famille, au changement de représentation de la place du père dans la société, les papas commencent à s’intéresser aussi à des sujets qui pouvaient être plutôt réservés à l’univers féminin : l’allaitement maternel, l’éducation positive, les soins du nouveau-né. Il n’y a qu’à voir les blogs de papa très suivis  sur les réseaux sociaux. Depuis que le père est bien plus présent en salle d’accouchement, il n’est pas rare, de le voir pratiquer le peau à peau. Cette pratique est de plus en plus proposée par les équipes de maternité et les papas sont ravis de s’impliquer...

Peau à peau information

Cette semaine le blog peau à peau a vu   Au chevet des grands prématurés http://enfantsquebec.com/2015/06/22/au-chevet-des-grands-prematures/ Le « Modèle d’intégration de la famille dans les soins (MIFS) » a été mis en place au centre hospitalier universitaire de Laval en 2013. Les parents sont impliqués et partenaires des soignants dans les soins de leurs nouveau-nés prématurés.   La course des héros 2015 http://www.sosprema.com/2015/06/22/merci-a-tous-nos-heros/ Grâce à leurs 93 « héros » et à ses donateurs l’association sos prema a récolté 46 401 € de...