Papa et peau à peau

Papa et peau à peau

Les pères s’investissent plus auprès de leurs compagnes de vie durant la grossesse : réunions de pères, comme proposés à la maternité Jean Villar près de Bordeaux, papas présents aux échographies, aux séances de préparation à la naissance (comme pour l’ haptonomie qui encourage la communication sensorielle par le toucher avec le bébé in utéro), papas présents aux réunions d’informations concernant l’allaitement maternel, aux visites des maternités. « Dans une vision des soins centrés sur l’enfant et sa famille, le père (ou la personne choisie par la mère) participe activement à la santé de son bébé et à celle de sa compagne, en collaborant avec les professionnels. Cette collaboration nécessite qu’il soit impliqué dans le processus de l’accouchement et de la naissance de façon active. Les informations données par les professionnels sur le processus de l’accouchement et de la naissance lui permettent d’avoir des clés pour agir et trouver sa propre attitude au fil des événements. »  Laurence Girard, infirmière puéricultrice DE. Peut-être que grâce au fleurissement des projets de naissances, au développement des soins centrés sur la famille, au changement de représentation de la place du père dans la société, les papas commencent à s’intéresser aussi à des sujets qui pouvaient être plutôt réservés à l’univers féminin : l’allaitement maternel, l’éducation positive, les soins du nouveau-né. Il n’y a qu’à voir les blogs de papa très suivis  sur les réseaux sociaux. Depuis que le père est bien plus présent en salle d’accouchement, il n’est pas rare, de le voir pratiquer le peau à peau. Cette pratique est de plus en plus proposée par les équipes de maternité et les papas sont ravis de s’impliquer...
Comment optimiser l’allaitement en cas de naissance prématurée

Comment optimiser l’allaitement en cas de naissance prématurée

L’allaitement maternel est le mode d’alimentation privilégié pour le bébé. Il est d’autant plus précieux dans le cas d’une naissance prématurée. Ainsi quand la maman ne peut pas ou ne souhaite pas allaiter, le bébé peut bénéficier de dons de lait maternel récolté par les lactarium. Quand la maman le souhaite, il est important de la soutenir dans sa démarche. Car outre les bienfaits du lait, c’est moyen pour elle de créer du lien avec son bébé. Que les mamans se rassurent, ce n’est pas le seul, la pratique du peau à peau et les soins NIDCAP sont d’autres moyens de tisser ce lien. En revanche, une naissance prématurée est toujours une source de grand stress et celui-ci interfère avec les hormones de la lactation. Cela induit des difficultés de mise en place de l’allaitement. En effet, stress et éloignement, peuvent provoquer des insuffisance de lactation ainsi qu’un blocage du réflexe d’éjection. Alors comment favoriser l’allaitement en cas de naissance prématurée. La lactation se prépare tôt durant la grossesse ainsi même en situation de naissance prématurée, les seins sont prêts à produire du lait. Cependant votre bébé sera peut être incapable de prendre le sein.  Alors, pour démarrer votre allaitement vous devrez, dans un premier temps, tirer votre lait à l’aide d’un tire-lait. Comme il sera nécessaire d’exprimer votre lait plusieurs fois par jour, le tire-lait électrique avec un set double pompage sera l’idéal. Il vous permettra d’exprimer un plus grand volume de lait en un temps réduit. Votre objectif sera de produire une quantité supérieure aux besoins de votre nouveau-né. Ainsi quand celui-ci pourra quitter le service de néonatalogie, vous pourrez répondre à ses besoins nutritionnels. Commencez à tirer votre lait le...